ACCUEIL TICE > Ressources vidéos > Conférences > Numérique et société (2014) 
 

C2. Introduction à l'étude des réseaux (sociaux) (Jean-Loup Guillaume)

30 novembre 2014

L'explosion de la taille des réseaux tels qu'Internet, Facebook ou Wikipédia offre de nouvelles opportunités d'établir de nouveaux contacts et de partager de l'information et des savoir. Cependant, l'excès d'information pose également problème : sur Facebook, à quels contacts envoyer un message sachant que la plupart des utilisateurs ont plusieurs centaines d'amis ? Quelles pages Wikipédia faut-il lire en priorité pour en apprendre le plus possible sur un sujet donné ? Comment prévenir la propagation d'un virus informatique ? Dans tous ces contextes, acquérir de l'information sur les relations entre entités (pages web, comptes Facebook, ordinateurs ou téléphones reliés à internet) et sur l'évolution de ces relations permet de mieux appréhender le fonctionnement global des systèmes sous-jacents et par la suite de proposer des outils méthodologiques ou algorithmiques adaptés aux problèmes rencontrés.
La science des réseaux (networks science) tient ses origines en sociologie (SNA ou Social Networks Analysis) avec des travaux datant du début du 20e siècle mais a pris un essor nouveau ces quinze dernières années et impacte la plupart des disciplines. Je présenterai dans cet exposé un bref historique des problématiques liées au SNA en montrant comment elles ont pu évoluer pour continuer à se situer au coeur des recherches actuelles. Je mettrai en évidence certaines propriétés essentielles des réseaux réels, telles que l'identification des individus les plus centraux dans un réseau, ou l'identification (automatique) de groupes d'individus pertinents. Plus qu'une présentation sur les questions ouvertes ou les réponses en pointe de la recherche en « science des réseaux », cet exposé se veut une introduction à un ensemble de questions très actuelles.

Jean-Loup Guillaume est professeur au Laboratoire Informatique, Image et Interaction à l'Université de la Rochelle depuis 2014. Il était précédemment membre de l'équipe "Complex Networks" du LIP6 à l'Université Pierre et Marie Curie". Ses travaux de recherche sont centrés sur de l'étude des graphes de terrain (ou complex networks) et plus particulièrement de leur dynamique avec un intérêt fort pour l'étude d'algorithmes de décomposition de grands graphes (dynamiques) en communautés.
Il a participé à de nombreux projets de recherche et travaille en relation avec plusieurs industriels (Thalès, Orange, Linkfluence...) sur des thématiques liées à la cyber-sécurité, la lutte contre le cybercrime et la fouille de données massives de manière plus large.



Durée :
00:43:37

PARTAGER CET ARTICLE :